Admin

Enforced Disappearance

Viewed : 5

J’ai été séparé de ma famille à un barrage, dans le quartier du Musée

Des milliers de personnes ont disparu pendant la guerre du Liban. Leur sort reste inconnu. Dans le cadre du projet « Fus'hat amal » *, nous publions le portrait de l'un d'eux. Mon nom est Khalil. Avant que la guerre n'éclate, je vivais à Dékouané avec ma femme et nos cinq enfants. Je travaillais dans une station de service, à proximité de la maison. J'étais chargé de la comptabilité et de l'administration. J'aimais beaucoup mon travail. Les tensions dans la région grandissaient. Je savais que nous ne pourrions pas rester très longtemps dans ce pays. Je préparais notre départ pour…

Read more

Admin

Enforced Disappearance

Viewed : 14

« Nous avons disparu quelques jours avant mes noces »

Des milliers de personnes ont disparu pendant la guerre du Liban. Leur sort reste inconnu. Dans le cadre du projet « Fus'hat Amal »*, nous publions l'histoire de l'une d'elles. Ce jour-là, nous avions quitté Azounieh, dans le caza de Aley, en fin de matinée pour nous rendre à Beyrouth. J'étais accompagné de Farid et Aymane, mes deux amis d'enfance avec lesquels j'avais partagé les moments les plus heureux de ma vie. Dans la voiture, nous discutions de nos projets pour l'avenir. Nous imaginions avec beaucoup d'humour ce que nous serions dans vingt ans. Je ne savais pas de quoi…

Read more

Admin

Enforced Disappearance

Viewed : 4

J’ai disparu alors que je tentais de faire libérer mon cousin

Pour que la cause des personnes disparues au Liban ne tombe pas dans l'oubli, l'ONG Act for the Disappeared a lancé le projet « Fus'hat amal » *. Dans ce cadre, nous publions une série de témoignages fictifs qu'auraient apportés des Libanais arrachés à leur milieu familial et social. Mon nom est Mohammad. Ce que j'aimais le plus, c'était travailler la terre. Enfant, l'école était devenue pour moi un supplice. Je ne supportais pas de rester assis derrière un bureau toute la journée. J'avais les jambes qui me démangeaient. Je n'avais qu'une envie : rejoindre mon père pour l'aider avec…

Read more

Admin

Enforced Disappearance

Viewed : 15

Pour mes filles, la fête des Mères reste une date insupportable

Pour que la cause des personnes disparues au Liban ne tombe pas dans l'oubli, l'ONG Act for the Disappeared a lancé le projet « Fus'hat amal » *. Dans ce cadre, nous publions une série de témoignages fictifs qu'auraient apportés des Libanais arrachés à leur milieu familial et social. Mon nom est Raya. J'étais une jeune maman de 30 ans. À la suite du décès de mon mari, je me suis retrouvée à élever seule nos deux filles, Abir et Nisrine. Après une longue période de désespoir, j'ai repris le dessus et trouvé un travail. J'étais chargée d'organiser le départ…

Read more

Admin

Enforced Disappearance

Viewed : 15

Nous aurions disparu lors du massacre de Sabra et Chatila

Pour que la cause des personnes disparues au Liban ne tombe pas dans l'oubli, l'ONG Act for the Disappeared a lancé le projet « Fus'hat amal » *. Dans ce cadre, nous publions une série de témoignages fictifs qu'auraient apportés des Libanais arrachés à leur milieu familial et social. Il s'appelait Ahmad. Il était grand et avait un physique d'athlète. C'était un homme très gentil, contrairement à ce que pouvait laisser croire son air sérieux dont il se départait rarement. Son goût pour l'aventure et les nouveaux défis l'avait poussé à chercher du travail en Allemagne.
Nous étions très différents l'un…

Read more

Admin

Enforced Disappearance

Viewed : 6

« J’ai disparu en essayant de fuir le camp de Tall ez-Zaatar »

Pour que la cause des personnes disparues au Liban ne tombe pas dans l'oubli, l'ONG Act for the Disappeared a lancé le projet « Fus'hat amal » *. Dans ce cadre, nous publions une série de témoignages fictifs qu'auraient apportés des Libanais arrachés à leur milieu familial et social. Mon nom est Salwa. J'étais une jeune fille gaie, toujours prête à rendre service. Après l'école et après en avoir fini avec mes devoirs d'aînée d'une fratrie de neuf enfants, je rejoignais les volontaires du Croissant-Rouge palestinien pour les aider. À l'âge de 16 ans, ma vie et mes rêves étaient…

Read more

Admin

Enforced Disappearance

Viewed : 11

Mes rêves ont été interrompus en 1979

Pour que la cause des personnes disparues au Liban ne tombe pas dans l'oubli, l'ONG Act for the Disappeared a lancé le projet « Fus'hat amal » *. Dans ce cadre, nous publions une série de témoignages fictifs qu'auraient apportés des Libanais arrachés à leur milieu familial et social. Mon nom est Nicolas. J'étais le directeur du bureau de poste du village de Fih, dans le caza de Koura. J'exerçais cette responsabilité avec beaucoup de discipline et avec le souci d'entretenir de bonnes relations avec mes employés et les habitants du village. D'ailleurs, ma maison était toujours pleine de visiteurs…

Read more

Admin

Enforced Disappearance

Viewed : 12

« En 1993, j’ai été kidnappé au cœur de Damas, en plein jour »

Pour que la cause des personnes disparues au Liban ne tombe pas dans l'oubli, l'ONG Act for the Disappeared a lancé le projet « Fus'hat amal »*. Dans ce cadre, nous publions une série de témoignages fictifs qu'auraient apportés des Libanais arrachés à leur milieu familial et social. OLJ 1990. Une date qui marque la fin de la guerre libanaise et le retour au calme. Au terme de quinze longues années de conflits, les chefs de guerre et les puissances extérieures se sont mis d'accord pour mettre fin aux combats, tourner la page et tirer un trait sur les atrocités…

Read more

Admin

Enforced Disappearance

Viewed : 215

« J’avais 25 ans lorsque j’ai disparu, le samedi noir »

Mon nom est Ali. Lorsque la guerre a éclaté, je travaillais au port de Beyrouth. Un jour, alors que j'étais au travail, on a entendu des coups de feu et des cris. Puis, on a vu des personnes courir. On a très vite compris ce qui se passait. Il fallait se sauver, échapper à une mort certaine. Certains des employés du port ont trouvé refuge dans les bureaux. Des collègues, dont la carte d'identité n'en faisait pas une cible, les ont aidés à se cacher. D'autres, comme moi, ont décidé de s'enfuir par la mer, de nager au large. C'était…

Read more

Blog Roll