HRW applaudit à la suppression d’une taxe supportée par les réfugiés syriens

L'orient le jour

Admin

Non Palestinian refugees and Migrants

Viewed : 7

Human Rights Watch a exprimé sa satisfaction après la suppression par les autorités libanaises d'une taxe de 200 dollars sur le permis de séjour de chaque réfugié syrien âgé de plus de 15 ans. « La décision de supprimer la lourde taxe qui empêchait beaucoup de Syriens d'avoir un statut légal est un pas positif », a affirmé mardi l'organisation des droits de l'homme basée à New York. La Sûreté générale libanaise avait annoncé la semaine dernière que « les réfugiés syriens enregistrés avant 2015 auprès du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) pouvaient désormais obtenir un permis de séjour temporaire gratuit de six mois, renouvelable à condition de l'avoir obtenu en 2015 et 2016 ». Le HCR a enregistré 1,01 million de réfugiés syriens au Liban. En mai 2015, à la demande des autorités libanaises, le HCR avait cessé d'enregistrer les réfugiés entrant au Liban. « Si cela est effectif, la décision de supprimer les taxes de résidence pour certains réfugiés aura un réel impact positif pour beaucoup de familles vivant au Liban », a affirmé dans un communiqué Lama Fakih, directrice adjointe du HRW pour le Moyen-Orient. Cependant, le HRW affirme que selon les estimations gouvernementales, environ 500 000 personnes ne sont pas enregistrées par le HCR. « Exclure une large part de la population de réfugiés va marginaliser des personnes déjà vulnérables », ajoute l'organisation, précisant que les Palestiniens de Syrie se sont pas concernés par la suppression de la taxe.

Source Link

Blog Roll