Lassen salue les efforts fournis par le Liban dans la lutte contre la torture

L'Orient le Jour

Admin

Torture

Viewed : 150

La chef de la Délégation de l'Union européenne au Liban, Christina Lassen, a salué hier, à l'occasion de la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture, « les mesures prises par le Liban pour traduire ses engagements internationaux (contre la torture) dans les faits ».

« Le Liban a ratifié la Convention des Nations unies contre la torture (UNCAT) et son protocole facultatif. Il a également pris des mesures décisives en vue de la mise en œuvre de ses engagements à cet égard. Nous saluons en particulier la création d'un département des droits de l'homme et d'un comité contre la torture au sein des Forces de sécurité intérieure (FSI), ainsi que l'adoption d'un code de conduite et d'un mémorandum qui décrit le rôle des unités des FSI dans l'application de l'UNCAT », a indiqué Mme Lassen.

« Nous espérons que des mesures similaires seront adoptées par les forces armées libanaises et la Sûreté générale. Nous reconnaissons également la volonté des autorités libanaises d'introduire une définition globale de la torture dans le code pénal, conformément à la Convention des Nations unies, et d'établir un mécanisme national de prévention en ligne avec le protocole facultatif », a noté l'ambassadrice.

Et de poursuivre : « Au Liban, la prévention de la torture et des mauvais traitements est au cœur de l'agenda de l'Union européenne depuis longtemps. L'UE met actuellement en œuvre deux projets visant à réhabiliter les victimes de la torture, à prévenir la torture, à accroître la responsabilité et à lutter contre l'impunité. À travers ces deux projets, l'UE cherche à renforcer la capacité d'appliquer les mécanismes et les normes internationales relatives aux cas de torture, ainsi qu'à améliorer les conditions de détention et à renforcer les capacités des forces de l'ordre. »

« À cette occasion, il est également important de relever notre bonne coopération avec les organisations de la société civile libanaise qui jouent un rôle indispensable dans la lutte contre la torture et la sensibilisation, y compris dans des situations parfois très difficiles », a indiqué Christina Lassen.

« En ce jour, nous nous souviendrons de tous ceux de par le monde qui sont exposés ou continuent à être exposés à la torture. Seuls des efforts globaux et conjoints feront mieux connaître les effets néfastes de la torture pour les individus et la société dans son ensemble », a-t-elle conclu.

 

Blog Roll