Rifi : La situation à Roumieh est « intolérable »

L'orient le jour

Admin

Judiciary and Prison System

Viewed : 331

Le ministre de la Justice, Achraf Rifi, a effectué hier une inspection à la prison de Roumieh, touchant du doigt les conditions désastreuses de détention carcérale et s'engageant à œuvrer avec les Forces de sécurité intérieure pour alléger la souffrance des prisonniers. Accompagné du président du Conseil supérieur de la magistrature, Jean Fahed, du procureur général près la Cour de cassation, Samir Hammoud, du commissaire du gouvernement près le tribunal militaire, Sakr Sakr, du procureur général près la cour d'appel du Mont-Liban, Claude Karam, et de plusieurs magistrats, le ministre de la Justice a été accueilli par le chef de la gendarmerie, le général Joseph Hélou, et par plusieurs officiers. Amorçant sa tournée par une visite de la salle des procès aménagée il y a deux ans et consacrée au procès des islamistes impliqués dans les événements de Nahr el- Bared (2007), M. Rifi a insisté sur la nécessité d'exploiter cette salle pour juger les prévenus dangereux et couper court aux alibis ayant trait à l'impossibilité de les conduire au Palais de justice. Le ministre a par ailleurs observé sur place l'ampleur de la surpopulation carcérale, qui atteint aujourd'hui plus de 6 500 détenus. Il a attribué celle-ci à « l'afflux des réfugiés syriens, qui a provoqué une augmentation de 35 % des dossiers judiciaires ». M. Rifi a affirmé dans ce cadre que « l'amélioration des conditions des détenus est désormais requise », s'attardant sur la nécessité de permettre aux prisonniers de « rencontrer seuls leurs familles ». Le ministre de la Justice a également rappelé qu'il avait proposé l'édification de bâtiments destinés aux femmes détenues, ainsi qu'aux adolescents et aux personnes handicapées, soulignant que « la construction de prisons modernes est malheureusement hors de portée actuellement ». M. Rifi s'est ensuite enquis de la dure réalité des prisonniers atteints du sida ainsi que de maladies mentales, avant de se réunir avec de nombreux prisonniers de l'établissement pour écouter leurs plaintes et doléances.

Source Link

Blog Roll